Objectif Lune : Airbus sera sur le vaisseau Orion

What do you want to do ?

New mail

- Objectif Lune : Airbus sera sur le vaisseau Orionairb 1024x581 - Objectif Lune : Airbus sera sur le vaisseau Orion

L’Agence spatiale européenne confie à Airbus la construction du troisième module de service du vaisseau spatial habité américain Orion, un des éléments clefs du programme Artemis de retour de l’homme sur la Lune.

L’importance stratégique de la Lune

Airbus réalisera donc le troisième module de service européen du vaisseau spatial habité américain Orion, un des outils du programme Artemis de la Nasa de retour de l’homme sur la Lune. Le contrat a été notifié par l’Agence spatiale européenne (ESA). Notre très proche voisine a plus que jamais une importance stratégique dans les années à venir et sera partie intégrante de tout futur dispositif de défense spatiale. Le premier module de service (ESM), livré à la NASA en novembre 2018, a déjà été assemblé au module d’équipage. La navette entièrement intégrée a terminé ses essais en vide thermique sur le site de la NASA dans l’Ohio et est déjà de retour au Kennedy Space Center, en Floride (États-Unis).

Premier vol d’essai en 2021

Le premier vol d’essai, encore non habité, d’Orion avec l’ESM (Artemis I) est prévu en 2021. Les premiers astronautes embarqueront plus tard, avec Artemis II, pour une mission autour de la Lune puis un retour sur Terre. Le deuxième module de service est en cours d’intégration et de test sur le site Airbus de Brême. Sa livraison est prévue au premier semestre 2021.

Les missions de l’ESM

L’ESM est un cylindre d’environ quatre mètres de diamètre et de hauteur. Il est doté de quatre panneaux solaires (d’une envergure de 19 m une fois déployés), qui généreront l’électricité équivalente à la consommation de deux foyers. Les 8,6 tonnes d’ergols de l’ESM alimenteront le moteur principal et 32 micro-propulseurs. Sa masse totale est légèrement supérieure à 13 tonnes. Outre son rôle de système principal de propulsion, il se chargera des manœuvres orbitales et du contrôle d’attitude. Il assurera également la survie des astronautes en fournissant l’eau et l’oxygène, ainsi que le contrôle thermique du module d’équipage auquel il est accroché.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :