Ariane 6 – Inauguration de l’Ensemble de Lancement ELA-4 – Kourou 28 Septembre 2021

5,00

Réf : 5103700

Description

ELA4 - Ariane 6 - Inauguration de l'Ensemble de Lancement ELA-4 - Kourou 28 Septembre 2021

Mardi 28 septembre 2021, en présence de Sébastien Lecornu, Ministre des Outre-mer, Philippe Baptiste, Président directeur général du CNES, et Daniel Neuenschwander, Directeur du Transport spatial de l’ESA, ont inauguré l’ELA-4, l’ensemble de lancement destiné à Ariane 6, en présence de André-Hubert Roussel, Président d’ArianeGroup (concepteur et fabricant d’Ariane 6), de Stéphane Israël, Président d’Arianespace (opérateur et exploitant d’Ariane 6), et également de Gabriel Serville, Président de la Collectivité Territoriale de Guyane.

Après 8 années de travaux, le chantier est à présent terminé. Ce nouveau pas de tir du CSG est le huitième construit par le CNES et ses partenaires industriels en Guyane, après Diamant, Europa, Ariane 1,4,5, Vega et Soyouz. Il est bâti sur une surface de 170 ha, il a mobilisé 900 000 m3 de terrassement, 55000 m3 de béton et 8000 m3 de charpentes métalliques et 600 personnes ont participé au chantier, dont 75% de personnel local. L’ELA-4 est constitué du massif de lancement, le socle en béton qui supporte le lanceur lui-même et tous les ouvrages et équipements nécessaires aux opérations d’assemblage final et au lancement, de la table de lancement qui y est encastrée, du portique mobile et du mât ombilical.

Les grands objectifs au cœur de la conception de l’ELA-4 sont la réduction des coûts de lancement et la prise en compte de l’environnement. La réduction des coûts est obtenue par l’intégration du lanceur à l’horizontal et l’automatisation des opérations. La prise en compte de l’environnement a débuté dès la réalisation de fouilles archéologiques sur les carrières de sable, jusqu’à l’inventaire de la faune qui a conduit le CSG a rétrocédé 1336 ha au Conservatoire du littoral pour compenser les constructions.

L’ESA et ArianeGroup disposent désormais des moyens de lancement de la future Ariane 6 dont le premier vol est attendu en 2022. Parmi les principaux bénéfices attendus du nouveau lanceur européen, sa grande polyvalence lui offrira une palette de missions très vaste. Grâce à cette flexibilité, il pourra répondre à toutes les demandes de clients aussi bien institutionnels que commerciaux, y compris les plus complexes.